Alimentation du CPF

Comment sont alimentés les droits au CPF ?
27 Février 2019

A compter du 1er janvier 2019, le CPF est alimenté à la fin de chaque année, à hauteur de 500 € par an jusqu’à un plafond de 5 000 € pour tout salarié travaillant au moins à mi-temps.

Les droits sont majorés à 800 € par an et le plafond est porté à 8 000 € pour les salariés non qualifiés (c’est-à-dire n’ayant pas atteint un niveau de formation sanctionné par un diplôme ou titre classé au niveau V, ou une certification reconnue par une convention collective nationale de branche).

En deçà du mi-temps, les droits sont calculés au pro rata, jusqu’à l’atteinte du plafond de 5 000 € ou de 8 000 €.

Un accord collectif d'entreprise, de groupe ou, à défaut, un accord de branche peut prévoir des modalités d'alimentation du compte plus favorables, à condition que l’entreprise apporte les financements correspondants.

Chaque titulaire d'un compte a connaissance du montant des droits inscrits sur son compte et des abondements dont il peut bénéficier en accédant à un service dématérialisé gratuit géré par la Caisse des dépôts et consignations : www.moncompteactivite.gouv.fr et, à compter du second semestre 2019, application mobile.

Les heures de DIF et les heures de CPF acquises au 31 décembre 2018 sont converties à hauteur de 15 € par heure.